Earl Lloyd, premier joueur noir en NBA et icone des Pistons | Episode 33

32:30
 
שתפו
 

Manage episode 273241637 series 2643753
על ידי Chroniques de Motor City התגלה על ידי Player FM והקהילה שלנו - זכויות היוצרים שמורות למפרסם, לא ל-Player FM, והשמע מוזרם ישירות מהשרתים שלכם. הירשמו כדי לעקוב אחר עדכונים ב-Player FM, או הדביקו את כתובת העדכונים באפליקציות פודקאסט אחרות.

Qui est le premier joueur noir à avoir mis les pieds en NBA ? Qui est cet homme à avoir fait tomber la barrière de la couleur et à avoir pavé la voie à des milliers d'autres ? Ce nom, chaque joueur, dirigeant, spectateurs, passionnés de NBA et de basket en général devrait le connaitre. Et pourtant ce n'est pas le cas. Voici pourquoi cette Chronique de Motor City est dédiée à Earl Lloyd, qui est devenu le 31 Octobre 1950 le premier joueur noir à disputé un match NBA.

Avant 1950, la NBAA et son ancêtre la BAA étaient restées entièrement blanches. La Ligue n'avait pas officiellement interdit les joueurs noirs mais le racisme était latent. Pourtant 3 ans plus tôt déjà, Jackie Robinson avait détruit la barrière de la couleur dans un baseball autrement plus populaire et malheureusement compétemment ségrégé. Alors les pontes de la NBA, les hommes à la tête des franchises les plus en avance (Celtics, Knicks) ont décidé de quitter la préhistoire et ont ouvert leurs portes aux joueurs noirs.

A la draft 1950, ce son donc 3 noms qui ont rejoint la NBA : Earl Lloyd, Chuck Cooper et Nat Clifton. Chacun de ses 3 pionniers aura un rôle à jouer pour démocratiser la présence de joueurs de basket mais Earl Lloyd sera le premier à mettre un pied sur un parquet NBA et donc à marquer l'histoire...grâce à un hasard du calendrier !

Dans ce podcast, nous parlerons donc de l'impact qu'à pu avoir Earl Lloyd sur le basket américain et sur la place laissé aux joueurs noirs. Nous reviendrons sur le parcours sportif de Lloyd mais également sur sa gestion du racisme. Dans une Amérique encore sous l'horreur de la ségrégation, Earl Lloyd n'a pas toujours pu dormir dans les mêmes hôtels que ses coéquipiers, ni manger à leur table... Pourtant le basketteur gardera toujours son calme et se montrera digne de sa situation particulière

Earl Lloyd a commencé sa carrière avec les Washington Capitoles et a passé ses plus belles années à Syracuse. Et pourtant il était impensable de ne pas l'avoir dans les Chroniques de Motor City. D'abord parce qu'il a finit de manière honorable sa carrière à Detroit mais surtout parce qu'il est resté dans la Motown gravissant tous les échelons : scout, puis assistant coach (une nouvelle fois le premier noir en NBA) puis head coach ! Son activité post-carrière - il travaillera à l'inclusion des minorités dans la municipalité de Detroit et avec le groupe Bing - nous permettra aussi s'intéresser plus largement sur la méconnaissance que le grand public peut avoir pour cette icone du basketball.

Pour aller plus loin :

Earl Lloyd becomes first black player in the NBA, History

Making a Difference: Profiles in Black History - Earl Lloyd, NBA.com

Do You Know Me? Few recall Earl Lloyd was the first black NBA player, Sport Illustrated

Former Piston Earl Lloyd Detroit’s Hidden Figure, Hour Detroit

Pour soutenir le podcast : n'hésitez pas à faire un tour sur Apple Podcasts pour lâcher vos 5 ⭐

"Les Chroniques de Motor City", c'est votre podcast dédié à l'Histoire et à la Culture des Detroit Pistons. Ensemble, nous voyageons dans le temps pour découvrir ou re-découvrir les moments qui ont compté dans la vie de la Franchise.

Podcast humblement piloté par @PistonsFR

83 פרקים